Rassemblement contre le racisme et les discriminations – Mons

274218286_1086749828550436_1691674705026426877_n

Rendez-vous ce dimanche 20 mars à 14h00 sur la Grand place de Mons pour participer au Rassemblement contre le racisme et les discriminations.

Le changement arrive. L’égalité des droits maintenant!La discrimination et le racisme sont une réalité quotidienne pour de plus en plus de personnes. Une extrême-droite émergente et des organisations d’alt-right sèment activement la haine. Un climat dans lequel les joueurs de football – des amateurs aux stars mondiales – sont hués et insultés sur le terrain et sur les médias sociaux à cause de leur couleur de peau. Mais ce ne sont pas que des mots. Jusqu’à une entreprise sur trois pratique la discrimination. Ces dernières années, nous avons vu le nombre de plaintes contre le racisme et la discrimination augmenter. La violence est également en hausse. Des mosquées et des synagogues sont endommagées, un centre de réfugiés est incendié. Cette injustice ne peut plus être relativisée. Mais une nouvelle génération, qui a souvent grandi dans la diversité, se lève et organise la résistance à l’échelle mondiale. Ils.elles n’acceptent plus la banalisation et la normalisation du racisme et de la discrimination. Les jeunes et la société civile refusent d’accepter plus longtemps le statu quo et exigent des actions de la part des politicien.ne.s et des décideurs politiques.

Le changement arrive. L’égalité des droits maintenant !

Pourquoi nous nous battons pour l’égalité des droits et contre la discrimination ?

D’innombrables témoignages, chiffres et études montrent qu’encore trop d’employeurs, d’agences immobilières et d’institutions gouvernementales traitent les gens de manière inégale. L’égalité des droits n’est toujours pas une réalité – ni dans la lettre ni dans la pratique – pour tou.te.s celles et ceux qui contribuent quotidiennement à notre société. (Votre voisin, votre collègue, votre facteur, votre livreur de repas). Les personnes de nationalité différente ou sans titre de séjour légal ne bénéficient toujours pas des mêmes droits fondamentaux ni de la même protection de la part de notre gouvernement. Mais même celles et ceux qui vivent et travaillent ici depuis des générations sont encore trop souvent considéré.e.s comme des étranger.e.s.

En raison de leur couleur de peau, de leur origine ou de leur religion, ils.elles se voient refuser leur droit à un travail, à une éducation ou à un logement de qualité, ils.elles sont la cible de contrôles de police discriminatoires. Le racisme et la discrimination privent les gens de la possibilité de s’épanouir pleinement en tant qu’individus, mais aussi de contribuer et de se sentir partie intégrale à notre société. La discrimination rend les gens vulnérables aux propriétaires et aux marchands de sommeil, voire à la violence. Et cela nous affecte tou.te.s.Pourquoi nous voulons progresser et gagner ensembleLe racisme et la discrimination divisent notre société en citoyen.ne.s A et B. Et ce qui nous divise nous rend plus faibles. Le racisme et la discrimination sapent l’empathie et la solidarité qui nous permettent de faire front commun contre l’oppression et pour la justice. Nous luttons contre la discrimination précisément parce que nous croyons que les droits sont pour tout le monde. Plus il y aura d’emplois, de logements, d’écoles et de quartiers de qualité pour tou.te.s, moins il y aura de discrimination.


Et nous n’y parviendrons que si nous la défendons tou.te.s ensemble. A partir de cette vision sociale et inclusive de l’antiracisme, nous voulons rassembler citoyens, société civile, syndicats et autres mouvements (mouvement féministe, mouvement climatique, mouvement LGBTQIA+, mouvement pour la solidarité internationale, mouvement de décolonisation) pour gagner. Nous voulons imposer un véritable changement. Cela ne peut se faire qu’ensemble, par la force du nombre.Ensemble, nous voulons lutter contre le racisme et la discrimination sur le lieu de travail, dans les écoles et dans les quartiers. Nous voulons un gouvernement qui contrôle activement le racisme et la discrimination, et qui prenne des mesures contraignantes et proactives contre les employeurs, les agences immobilières ou les institutions gouvernementales qui pratiquent la discrimination. C’est le rôle du gouvernement de garantir et d’appliquer activement l’égalité des droits, avec des sanctions si nécessaire. Et aussi pour réparer l’injustice subie par le passé en paroles et en actes.

Une organisation de la Plateforme 21.03 Mons-La Louvière dans le cadre de la journée contre le racisme et les discriminations ; avec le soutien et la participation du CEPAG Mons-Borinage, du CIEP Hainaut-centre, des Colorfull Dragons, de la CSC Mons-La Louvière, de la Gauche anticapitaliste Mons, du Groupe montois de soutien aux sans-papiers, des JOC La Louvière, des JOC Mons-Borinage, de la Marche des Migrant.es de la région du Centre, du MOC Hainaut-centre, du PAC Mons-Borinage, de la Plateforme IDE, du PTB Mons-Borinage et de Vie Féminine.